Depuis l'avènement de l'informatique, nos habitudes de travail ont changé : "tout est dans l'ordinateur !". Oui, mais avez-vous pensé à sauvegarder vos données ?

S'il est vrai qu'il n'y a pas de difficultés majeures à réinstaller des programmes sur un ordinateur, il en va autrement des données que vous avez saisies. Celles-ci représentent le fruit de votre travail, et lorsqu'il s'agit de votre comptabilité, cela peut réprésenter des heures et même des jours de travail. Si ces données sont perdues personne ne peut rien pour vous. Il n'y a qu'une solution : tout recommencer !

Chaque année, nous répétons sytématiquement à nos adhérents de faire régulièrement des sauvegardes. Mais chaque année, nous avons notre lot d'adhérents qui vient nous voir en ayant perdu sa comptabilité ou sa facturation. Les raisons sont multiples : le disque dur est hors service, l'ordinateur a pris la foudre, il y a eu un vol, un virus, et bien d'autres encore...

Vous l'avez compris, il y a quantité de raisons qui font que vos données informatiques peuvent disparaitre subitement, sans espoir de les retrouver...sauf si vous avez fait correctement vos sauvegardes !

Sur quel support faire des sauvegardes ?

Il existe plusieurs supports sur lesquels faire sauvegardes. Chacun a ses avantages et ses inconvénients suivant le type de données. Mais aucun n'est inutile. 

On peut citer parmi ceux-ci : la clé USB, le CD-ROM ou DVD-ROM, le disque dur externe,
et la sauvegarde en réseau sur un autre ordinateur (personnel ou en ligne).

Les clés USB ayant aujourd'hui une bonne capacité de stockage semblent s'imposer comme le support le plus pratique et le mieux adapté : elles son rapides, légères, peu encombrantes et facilement transportables. L'inconvénient majeur réside dans ses atouts. Etant pratique à transporter, elle peut se perdre facilement si l'on n'y prend pas garde.

La sauvegarde sur CD ou DVD est de moins en moins répandue du fait de la capacité limitée et de la lenteur de ce type de support. En effet, une sauvegarde est plus compliquée à mettre en oeuvre car il faut passer par un processus de gravure. D'autre part, les CD ou DVD restent fragiles dans le temps pour ce qui est de la conservation des données.

Le disque dur externe a des atouts similaires à la clé USB, hormis le fait qu'il soit un peu plus encombrant. Cependant ses capacités de stockage sont de loin supérieures à n'importe quelle clé.

La sauvegarde en réseau ou en ligne est un moyen qui permet une décentralisation des données immédiates. L'avantage majeur est de pouvoir accéder à ses données à partir de n'importe quel point d'accès (intranet ou internet). Il existe des services gratuit et payant sur internet qui hébergent vos données. L'inconvénient majeur de ce moyen, et surtout lorsque on fait appel à un prestataire externe, réside dans le fait qu'on n'a pas la maîtrise du support.

Comment faire ses sauvegardes ?

Après avoir choisi votre support, il est essentiel de faire une sauvegarde sur celui-ci après chaque session de travail. De cette manière, vos données seront à la fois sur votre ordinateur et sur votre support. Si les données sont sensibles et précieuses, n'hésitez pas à utiliser deux supports (par exemple une clé USB et une sauvegarde sur un disque dur externe ou en ligne) pour parer à toute défaillance.

Enfin, n'oubliez jamais ceci : vos supports de sauvegarde ne doivent jamais se trouver physiquement au même endroit que votre ordinateur. En cas de vol ou d'incendie, le risque de tout perdre en même temps est très problable.

Pour faciliter la procédure de sauvegarde, il existe des programmes gratuits comme SyncToy (en anglais) ou Cobian Backup qui permettent de dupliquer, synchroniser ou faire des copies miroirs sur différents supports.

Pour plus de renseignements, demandez conseil à un technicien du CEGAR.